lundi 10 janvier 2011

Mr l'ambassadeur : la vérité c'est nous !

Aujourd'hui sur Itélé Mezri Haddad, l’ambassadeur de Tunisie à l'Unesco a traité les blogueurs de menteurs et auteurs de la désinformation !
Donc le menteur que je suis vous répond Mr l'ambassadeur, nous faisons le job que les Médias tunisiens n'ont jamais fait c'est-à-dire débattre librement, partager l'information, appeler les gens sur place pour les vérifier nous essayons de jouer aux journalistes et certains réussissent très bien. Il faut dire que la barre n'était pas très haute :)
Nous sommes donc devenus des Médias !
Nous sommes les Médias qui ne prennent pas les gens pour des cons !
Nous sommes les Médias qui ne maîtrisent pas la langue de bois !
Nous sommes les Médias qui relayent les vidéos telles qu'elles arrivent sur les réseaux sociaux et sans aucun montage !
Nous sommes les Médias qui ne travaillent ni pour le gouvernement ni pour je ne sais quel groupe privé !
Nous sommes des citoyens Tunisiens à la recherche de la vérité !
Nous sommes la vérité !
Nous sommes l'information !
Nous sommes la réalité !
Nous sommes l'avenir !
Nos sommes libre !




mercredi 5 mai 2010

Réaction pacifiste anti-censure en Tunisie - Opération Sayeb Sala7

video

lundi 3 mai 2010

[Blog censuré : Nadia From Tunis ] Ammar : Arme de débilisation massive

Depuis 2 semaines, en Tunisie, les ciseaux de la censure tentent d'anéantir les WEB 2.0, après les sites de partages vidéos, les sites français d'informations ( Rue 89, 20minutes, marianne,..) plus de 60 blogs affichent un 404 en Tunisie même flickr n'est plus accessible.
Les internautes se mobilisent ( http://ammar404.tumblr.com/) la blogosphère renait et twitter est notre source d'information. Moi j'ai décidé de publier les notes des blogs amis censurés. On a tous droit à la parole.


C'est l'effervescence sur le net depuis quelques jours. Internautes tunisiens (et même quelques étrangers) n’ont plus que ces mots à la bouche : « ATI, Ammar, Censure » et autres slogans colorés.

Mais que se passe-t-il ? Ammar, l’heureux propriétaire d’une 404 bâchée, symbole de la frustration des internautes tunisiens devant le fameux vrai-faux code erreur 404 dès qu’ils tentent d’accéder à un site censuré, a dépassé toutes les limites du raisonnable.

Ce personnage mi-réel mi-fictif rendu célèbre par les blogueurs tunisiens pour désigner leur censeur en chef (via l’ATI : Agence Tunisienne de l’Internet) a fait de nombreuses victimes parmi les sites d’informations, les blogs et les sites de partage de vidéo. Du célèbre YouTube aux plus obscurs blogueurs à la langue légèrement pendue, l’ATI tire sur tout ce qui bouge, avec des pics d’agressivité parfois complètement incompréhensible, totalement délirante.

Depuis quelques jours donc, plus précisément depuis la semaine dernière, un nouveau pic d’activité, et la besace de Ammar s’est remplie rapidement. Une longue liste de malheureux 404és qui s’y bousculent ne cesse de s’allonger.

Cela avait commencé avec les sites de Rue89, Le Nouvel Observateur et 20 minutes auxquels d'autres ont bien vite succédé. Premières réactions sur Twitter et Facebook: on crie au scandale et on cherche désespérément l’article ou les articles incriminés qui leur ont valu le coup de ciseaux. Aucune explication logique n’est trouvée (non pas que la censure soit logique, mais on peut toujours trouver un déclencheur). On parie alors sur une théorie d’anticipation « en prévision des élections municipales, Ammar a fait le ménage ». Mais est-ce sérieux en considérant l’importance toute relative de ces élections, surtout lorsqu’on pense qu’il y a quelques mois seulement, des élections présidentielles, largement plus observées, ont eu lieu ?

Le lendemain, le massacre continue. Ainsi quelques sites de partage de vidéos succombent au sérial bloqueur. Blip.tv et metacafe.com se retrouvent raflés dans la petite camionnette et ils ne sont pas les seuls. Plus fort encore, Flickr, site de partage de photos sombre à son tour.

Les vidéo-blogueurs sont effondrés, les tweeples et autres facebookiens ne se retiennent plus de cracher ses 4 vérités à Ammar. Le scandale déborde, et l’information circule partout. On est en colère, on a honte et on le dit.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là, car à ces pages flinguées succèdent les blogs. Plus d'une quinzaine d'entre eux tombent un à un derrière la célèbre pancarte 404 en quelques jours seulement. Chose totalement inédite car Ammar a l'habitude de flinguer des blogs, mais pas autant d'un coup.

Et là, le drame ! "Comment Ammar ose-t-il ? Déjà qu’il nous pourrit la vie, qu’il nous oblige à emprunter des chemins détournés simplement pour accéder à des informations parfois nécessaires pour nos activités socio-professionnelles ou simplement pour notre nourriture intellectuelle et notre culture, il se permet de museler une grosse poignée de nos plus anciens blogueurs, véritables portes-parole du web tunisien, lus par des centaines et des centaines d’internautes chaque jour, bouffée d’oxygène dans cet espace de plus en plus réduit et surveillé !!"

On n’y tient plus, et une campagne pacifique mais ferme voit le jour. Une vague de protestation se met en place, des pancartes circulent, montrant (ou pas) les visages de leurs auteurs, manifestant clairement leur colère et leur frustration, mais surtout leur ras-le-bol. Il y a des limites à tout, et Ammar a dépassé les limites. On ose tout, même bloquer Ammar chez lui devant sa porte avec une de ces pancartes, on lui crie de lâcher prise et d’aller voir ailleurs.

Dans ce brouhaha incompréhensible, un énorme point d’interrogation. Mais qu’est-ce qui lui a pris ? Une information : grève à l’ATI hier. De là partent cent rumeurs ... Coïncidence ? Acte délibéré de sabotage d’une bande d’employés frustrés ? Mais quelle logique y a-t-il ici? Quel intérêt? Le sabotage n’aurait-il pas été plus sensé si on avait, au contraire, neutralisé Ammar pendant quelques jours ? levé tous les interdits, libérés les pages, les blogs et les vidéos ?

Peu importe finalement. A quoi bon essayer de comprendre. A quoi bon identifier Ammar. Ammar est un concept. Qu'il soit homme, femme, jeune, vieux, unique, multiple, en haut, en bas, le résultat est le même.

Mais quelque soit la bonne théorie, la vérité toute la vérité sur Ammar, qu'est-ce que le grand Ammar ou les petits Ammar en herbe ont réussi à prouver ces derniers jours?

Je vais vous le dire : la vague de censure qui a assombri le net tunisien ces derniers jours a réussi un coup de maître : elle a démontré le côté absurde et abusif de l’ATI dont l’existence est devenue critiquable par principe avant même d'en arriver à en analyser l'action. Elle a réussi à prouver que les vrais détenteurs du pouvoir sur le net sont les internautes eux-mêmes, qu’ils soient sur Facebook, Twitter, n’importe quel blog ou simples utilisateurs et lecteurs. Ces internautes qui s’affairaient chacun dans son coin pour faire son petit bout de chemin, contournant plus ou moins discrètement les ciseaux de Ammar ont dit STOP ! Stop à la censure honteuse et arbitraire, Stop à l’existence de cet outil de frustration et d’abrutissement, Stop à cette Arme de Débilisation Massive. Les internautes se sont unis, ont bravé leurs craintes habituelles, se sont affichés, ont dit le fond de leur pensée. Ces internautes, petits enfants turbulents il y a encore peu de temps, ont grandi, mûri, pris une décision. Ils ne se tairont plus, ils ne laisseront plus tomber, ils continueront à écrire, ils diffuseront des informations, ils aideront les autres à contourner la censure.

Ammar est obsolète!


Note : Ce blog est « théoriquement » inaccessible en Tunisie depuis hier. Acte tout à fait ridicule étant donné que mon blog est quasi mourant et que je n’ai plus titillé la sensibilité de Ammar depuis une éternité. Cependant, n’importe quel lecteur de flux RSS permet d’en récupérer le contenu comme n'importe quel autre blog. Un grand merci à Ammar (ou à ses employés) pour m’avoir redonné l’envie d’écrire et de sortir mon blog de l’oubli.

A l'heure où j'écris cette note, d'autres pages web sont censurées.

Pour suivre les protestations (et y participer), jetez un oeil ici ou ici ou encore sur Twitter avec les hashtag #ammar #404 #free404

mercredi 3 mars 2010

Voyage de Nuit




J'ai beaucoup de mal à réussir de belles photos de nuit donc quand je vois ce travail je suis très admiratif. Mes deux séquences préférés dans cette vidéo sont Cannes et Hong Kong.

mardi 2 mars 2010

A journey through Thailand Cambodia Vietnam

Un voyage de 3 minutes 39 à travers la Thaïlande, le Vietnam et le Cambodge par Ivan Vania
3 minutes 39 de plaisir intense ! Enjoy !  



a journey through asia from ivan vania on Vimeo.

mercredi 24 février 2010

Un cinéma à Bangkok


Bangkok, une ville fascinante : moderne et authentique à la fois. Une ville qui ne dort pas, une ville bruyante, en janvier il fait très chaud, la pollution est bien présente et si à tout ça on rajoute les sollicitations permanentes des Tùk tùk et des taxis on est très vite fatigué.
Dans les mégapoles Il existe un seul endroit pour échapper à ce stress : Une salle de ciné, élémentaire mon cher Watson !*

Il m'arrive souvent d'aller au cinéma quand je voyage, j'aime bien découvrir de nouvelles salles.
J'ai tenté l'expérience à Bangkok et c'était un grand moment de bonheur. Mon choix s'est porté sur le SFX, il était à 20 minutes à pied de notre guesthouse. Situé au dernier étage d'un prestigieux centre commercial : Emporium. Le cinéma était à l'image du centre : luxueux.
Je me dirige vers les caisse et c'est comme dans tous les cinémas en France on se retrouve face à plusieurs tarifs omais là j'ai remarqué une catégorie assez surprenante : Tarif VIP !
La place VIP est à 8€ !
Film sélectionné, on me propose de choisir mon emplacement ( toutes les places VIP se trouvent au fond de la salle ). Paiement effectué, on t'indique le bar ou l'on te propose un cocktail gratuit à boire sur place ou à emporter dans la salle. Le bar a l'air sympa mais impatient de découvrir ce que me réserve mon billet comme autres surprises je me dirige illico vers la salle.

Pas grand monde dans la salle, je trouve facilement mon siège VIP qui ressemble à un siège d'avion avec plusieurs emplacement au niveau de l'accoudoir pour poser cocktails, Pop Corn, etc...
Je me pose et première sensation agréable : le dossier est inclinable. Je m'allonge, je suis bien ! De plus, le niveau de ces sièges est assez haut pour ne pas être dérangé par un basketteur assis devant.
Le film démarre dans quelques secondes, un message apparaît sur l'écran : "Par respect pour le Roi merci de vous lever". Toute la salle est debout, l'hymne national retentit, un moment solennel avant le film :)
Ah oui le Film ! : *Sherlock Holmes de Guy Ritchie et en VOST.

mercredi 17 février 2010

Le Palace et Les Chats Persans

Depuis quelques semaines j'ai un peu déserté les salles de ciné et mon blog aussi. Faute de temps ? surement ! Donc, côté ciné je suis à la ramasse comme me l'a gentiment rappelé Nadia.
Ce soir, j'ai non seulment découvert une nouvelle salle de ciné mais je suis tombé sur une petite perle : les chats persans de Bahman Ghobadi.
Tout d'abord j'étais agréablement surpris par la nouvelle salle de cinéma Le Palace à Mulhouse, les films sont en VOST, la programmation est excellente et puis les sièges rouges sont super confortables avec un grand espace pour bien poser ses jambes, du grand luxe.
Puis, le film commence et j'ai toute suite accroché. C'est l'histoire de deux jeunes qui galérent pour se produire et organiser un concert, une pitch banal mais la ça se passe à Téhéran donc ils doivent faire face à un autre obstacle que les musiciens occidentaux ne connaissent pas ce fameux régime totalitaire. L'actualité iranienne offre un plaisir supplémentaire au Film.
Les chats persans est un voyage musical dans un Téhéran underground, le film nous offre également une superbe balade à travers la ville et puis je trouve que le persan va bien au Rock.
Pour les retardataires courez-y !

mardi 16 février 2010

Massive Attack Splitting the Atom

waouu ! comme le dit Vinvin sur son Blog : La Claque !
Le dernier clip qui marque le retour des Massive Attack signé Edouard Salier est tout simplement magnifique !


dimanche 13 septembre 2009

Hamadi Essid on Facebook

Hamadi Essid on Facebook

mardi 1 septembre 2009

Children see Children do

L'enfant prend souvent les aînés pour modèle. Les parents qui se disent désespérés que leur enfant, ne lise pas, n'aime pas la lecture, très souvent parce que le gamin ne les a jamais vu tenir un livre entre les mains. Les bonnes manières comme les mauvaises manières l'enfant l'acquiert en observant ses tuteurs. Children see Children do explique cela très bien. regardez !

lundi 24 août 2009

Tunisie : Mon Spot 2009 : Dar Alouch


Mon petit Paradis de l'été 2009 a été la plage de Dar Alouch. Ce qui la différencie des autres magnifiques plages situées entre Kelibia et Haouaria c'est la petite cabane qui fait du poisson grillé, de la daurade et du loup superbement préparé, le bonheur à l'état pur.

mercredi 22 juillet 2009

Woodstock 69 en Live

Si comme moi vous avez raté Woodstock. Parce que vous n'étiez pas au courant, parce que votre voiture est tombé en panne, parce que vous avez raté votre avion pour NY ou parce que vous n'étiez pas né. C'est le moment de revivre ce Festival Culte avec Joan Baez, Janis Joplin, Jimi Hendrix, Joe Cocker, Ravi Shankar, The Who...........
Voici un collage : Texte, Vidéo et Photo réalisé par le nouvel Obs via cet excellent outil : Vuovox.

mardi 7 juillet 2009

3 Bonnes raisons d'aller voir Les beaux gosses Riad SATTOUF


les 3 Bonnes raisons d'aller voir Les Beaux Gosses :

- Parce que les années collèges sont toujours aussi chelous

- Pour la réplique " 50 cent est trop un personnage Historique"

- Pour comprendre ce que c'est la drague à la tunisienne :)

samedi 27 juin 2009

Very Bad Trip : Very Bad Movie ?


En allant voir Very Bad Trip je ne pouvais pas m'empêcher de penser à Very Bad Things avec Christian Slater et Cameron Diaz.

Les 15 premières minutes sont, à quelques détails près, quasiment identiques : A quelques jours du mariage le marié part à Vegas avec ses potes pour une soirée inoubliable. La scène ou ils découvrent leur suite est presque un replay ( si mes souvenirs sont bons ). Pour des raisons de droits d'auteur Todd Phillips, le réalisateur, a décidé de ne pas trop abuser et remplace la cocaïne par de l'alcool et là je me suis dit pourquoi je suis rentré dans cette salle ?
Mais c'est là que je me plante. La suite est tout simplement géniale, complètement loufoque et hilarante : Le lendemain de la cuite les mecs se réveillent avec une violente gueule de bois, un tigre dans la salle de bain, un bébé dans le placard, une poule, une pute et le marié qui a disparu avec son lit. Et pas le moindre souvenir de la soirée.
Leur mission tenter se retrouver le marié et de se souvenir de leur soirée.
Les personnages sont drôles et sympathiques avec une mention spéciale pour Zach Galifianakis , les situations hilarantes s'enchaînent et le film se termine par un standing ovation de la salle qui s'est bien marré.

lundi 22 juin 2009

Countdown : Quand le cinéma est poésie



Countdown de Jordan Canning