jeudi 27 novembre 2008

Salaam Bombay



Je me pose encore cette stupide et naïve question : Pourquoi ?

P.S : Salaam Bombay est le titre d'un film indien de Mira Nair, caméra d'or au festival de cannes en 1988. Un film, violent et touchant à la fois Il parle d'une autre forme de violence; la violence sociale mais également d'amour et d'amitié.

5 commentaires:

hindi a dit…

Puisque tu n'y comprends rien .
Et bien tu tapes massacre hindouiste sur google et comprendras un peu mieux la situation réelle de l'inde .

un petit échantillon :

"Du 28 février au 3 mars, une foule fanatisée de plusieurs milliers de membres d’un mouvement extrémiste hindouiste (RSS) envahit la ville d’Ahmedabad, capitale du Gujarat, au nord-ouest de l’Inde et s’attaque sélectivement aux familles musulmanes. Comme au temps des pogromes nazis, ils ont leurs adresses en main, violent systématiquement les femmes et les enfants, puis, brûlent leurs corps, leurs maisons, leurs commerces et des mosquées anciennes. Derrière eux, ils laissent un désert de cendres et quelque 150 000 réfugiées terrorisées, réunies dans des camps de fortune. Comme si ce n’était pas suffisant, le gouvernement vient de couper l’eau à ces réfugiées, afin de les chasser et d’effacer toute preuve de ce massacre avant les élections du 6 octobre. Mais la télévision locale a filmé tous ses événements, laissant ainsi des preuves irréfutables. Pourquoi la communauté internationale, notamment les États-Unis, laisse-t-elle commettre de tels massacres ?
"

hindi a dit…

"Henri Tincq,

Le nationalisme hindou, vecteur des violences religieuses, est vivement dénoncé. Les massacres du Gujarat en 2002 n'ont été qu'un "galop d'essai".
Le Monde, 19.01.04

Au-dessus d'un monceau de cadavres, un squelette s'adresse à un autre : "Tu es musulman ? hindou ? chrétien ?" Sur un panneau voisin, une arme est braquée contre un homme : hindou ou musulman ? Par l'humour, le Forum de Bombay exprime son indignation contre la violence religieuse et scande qu'"un autre monde, sans fondamentalisme, est possible".

C'est l'aspect le plus subversif de ce premier Forum dans la poudrière religieuse indienne. A une tribune, se succèdent des femmes de l'Etat du Gujarat, témoins des massacres hindou-musulmans qui ont suivi la mise à feu d'un train de voyageurs à Godhra, le 27 février 2002. 2 200 morts en trois mois. Elles racontent la provocation des nationalistes hindous et la répression, sous l'œil complice des autorités : maris musulmans tués à l'arme blanche, enfants battus, filles violées, familles chassées (163 000), maisons pillées.

Dans cet Etat, la tension reste à fleur de peau. Les musulmans campent à la frontière de l'Etat voisin de Bombay, jugé moins périlleux. Sheba, l'une des femmes du Gujarat, commente : "Les chrétiens observent en silence. Ils savent que leur tour viendra.""

ps: effectivement leur tour est venu de subir la haine des hindouistes que l'on crois pacifistes .

hindi a dit…

"le RSS (Rashtriya Swayamsevak Sangh – Organisation nationale de travailleurs volontaires) ses militants portent la svastika leur programme: faire aux chretiens et aux musulmans ce que hitler avait fait aux juifs.

Selon un prêtre indien qui s'est rendu dans trois camps de réfugiés de l'Orissa, les chrétiens qui y sont hébergés après avoir été chassés de leurs villages sont traités "comme des animaux". On leur interdit de prier. "Les forces de sécurité empêchent toute aide extérieure".
On compte 180 églises détruites, 4 500 maisons brûlées, 50 000 réfugiés et 35 morts depuis la fin août.

Une nonne catholique a été brûlée vive par des fondamentalistes hindous, qui ont ravagé l’orphelinat qu’elle tenait dans le district de Bargarh (Orissa). Un prêtre présent a été fortement violenté et est hospitalisé pour brûlures. Le centre social et pastoral de l’archidiocèse à Bubaneswar a été attaqué et incendié, une sœur qui y travaillait a été violée par un groupe d’extrémistes hindous; le P. Thomas qui le dirigeait est à l’hôpital… La résidence de l’archevêque, attaquée à coup de pierres, n’a été épargnée qu’à cause de la présence de la police. Ailleurs des missionnaires de la Charité (de mère Teresa) ont été attaquée à coups de pierre… À Phulbani l’église et les maisons des prêtres ont été incendiées ainsi que l’auberge de jeunesse. On parle de l’enlèvement de deux prêtres dans la même zone.
"

BYRSA a dit…

hindi : merci pour ces infos mais je vois que toi non plus tu n'as rien compris ;)

hindi a dit…

Au contraire, j'ai parfaitement bien compris la leçon et je l'applique à la lettre . Seulement ais-je vraiment choisis la mailleure des solution ? Je ne le pense pas mais en attendant je n'en ai pas d'autres .
J'ai compris que la violence engendre la violence et les vengeances à répétition .
Maintenant à la question de savoir ce que j'applique moi-même . Et bien c'est simple, pour avoir la paix et pour pouvoir dormir tranquille, je ne me venge pas de ceux qui me causent du tort et cela quelque soit le tort infligé . En effet, je peux dormir tranquille, je ne risque pas d'être la victime d'une vengeance mais ma vie n'en est pas pour autant meilleur . Les attaques je les subi au quotidien et ma vie n'en est pas meilleur , les vengeances, je les rêve, je les imagine au fond de moi mais je n'en fais rien .Les mêmes qui m'ont agressé au tout début de l'histoire m'agressent encore aujourd'hui . Suis-je lâche ? Suis-je raisonnable ?
Tu vois ce n'est pas facile d'avoir la paix et cela quelque soit ta démarche qu'elle soit pacifique ou violente .