lundi 21 janvier 2008

[Guest] L’amour, une histoire de LEGO…(l’égo).

Je tiens à le dire, je me lance là dans un exercice assez inédit pour moi...en l'honneur de la toute première bougie de byrsa's blog.
Alors si je devais dire quelques mots ici, j'ai choisi de m'exprimer sur les relations homme-femme...pas très original certes mais j'ai longtemps hésité entre ça et la reproduction des batraciens en eau douce...ce qui quelque part peut revenir au même. Bref, finalement les relations homme-femme on a jamais fini d'en parler et ce n’est pas plus mal.
Nous avons tous, du fait de notre propre problématique, qui comporte notre histoire, nos expériences passées, notre vie psychique et tout ce qui va avec, nous avons donc un positionnement par rapport à l'autre...un schéma de relation...ce que moi j'appellerai notre névrose "ordinaire" et promis ce n'est pas un gros mot.
En règle générale et de manière quasi caricaturale, la femme a une prédisposition à susciter chez l'homme le besoin d'être rassurée, sécurisée.
L'homme quant à lui toujours d'un point de vue assez schématique, a une prédisposition à vouloir être /paraître sécure.
De même, la femme semble trouver sa voie dans un maternage destiné vers son homme. Monsieur lui ayant été élevé dans la glu de sa propre mère, ne connaît d'autre position que celle du petit garçon auprès de sa propre femme. Le maternage et osons même la maternité seraient-ils les garants d'une quelconque féminité ??? On y reviendra peut-être une autre fois. Peut-on se sentir femme sans en passer par la maternité ??
Bref, revenons aux relations homme-femme, revenons à l'amour...la position de chacun, dans le monde, a des possibilités de coïncider avec une position bien précise. C'est ce qui fait que l'on soit attiré par telle ou telle personne...et qu'on tombe amoureux de tel style de personne plutôt qu'un autre;
Faites vous même le test et essayez de trouver le dénominateur commun, le fil rouge entre les personnes que vous aimez ou celles que vous avez aimées dans le temps. Si vous ne trouvez rien, pas le moindre le lien, c'est que vos défenses sont érigées vous empêchant d'y voir clair...mais ce n'est pas grave tel est le fonctionnement de la psyché.
Tout ça pour dire qu'à mon sens, on ne tombe pas amoureux de telle personne par hasard, que cela se joue d'inconscient à inconscient. Après tout qu'est ce que l'amour si ce n'est l'emboîtement presque parfait de deux névroses ???
A bon entendeur...SALUT !!

Ps : il est évident que ce que j’énnonce là n’engage que moi, j’aimerais aussi préciser qu’à mon sens, cela ne s’applique pas qu’aux relations homme-femme mais aussi aux relations homme-homme et femme-femme. Pour ce qui est des couples chèvre-berger allemand ou encore furet-caniche, il me semble qu’on ne devrait pas tirer des conclusions trop hatives…
Epicure.

2 commentaires:

psynaj a dit…

effectivement on ne tombe pas par hazard amoureux d'une personne, à mon avis c'est soi un besoin de sécurité ( qu'on pense trouver chez l'autre et qu'on veut "prendre"), ou un besoin de sécurité qu'on veut donner à l'autre.
j'ajouterai aussi la recherche de la domination ou de la soumision...
mais y a pas que ça! :)
très jolie note:)

pink_panther a dit…

je crois plutot que c'est l'homme qui a besoin d'être sécurisé, enfin, partant de ta logique même, s'il a toujours été le petit gamin, il aura toujours besoin d'une "maman";